Xiamen

 

 

Jadis base de pirates et de contrebandiers, Xiamen, autrefois connue sous le nom de Amoy, se vit octroyer aux étrangers à l’issue de la première guerre de l’opium en1842. Le contrôle des douanes revint aux Anglais, et Xiamen devint le premier port de triage et de traitement de l’opium. Aujourd’hui centre industriel et bancaire de la Chine du Sud Est, Xiamen est une des 14 zones économiques spéciales de la région très active de la rivière des perles. Rade naturelle en eau profonde, c’est un des plus beaux mouillages de la région et le premier port de cette région du Minnan. Un vieux quartier portuaire demeure, qui conserve un charme cosmopolite, une nostalgie coloniale émane de cette agitation marchande. Mais Xiamen, c’est aussi l’île de Gulangyu (l’île des vagues tambourinantes), bercée par le bruit des vagues et par les mélodies de pianos. Ici les voitures sont interdites, les anciennes maisons coloniales ont des couleurs pastel, et il est très agréable d’y passer un moment, dans une maison de thé, dans un jardin face à la mer.

 

 

Les villages hakkas de Yongding
Situés à quelques 5 heures de route de Xiamen, dans les villages du comté de Yongding, comme Zhencheng, ou Zhen Cheng Lou, se trouvent des tulou (tours de terre) très bien préservés. Habitations traditionnelles de la minorité hakka, ces maisons, construites sur un plan circulaire et sur plusieurs étages, sont d’une architecture unique au monde.

 


Design © DJI pour kitgrafik.com