Lhassa

 

Cité interdite aux étrangers pendant des siècles, aujourd’hui lieu de pèlerinage, Lhassa a tout de l’archétype de la cité sacrée. Construite à 3700 mètres d’altitude, le roi Songtsen Gampo dès le VII ème siècle en fit de Lhassa la 1ère capitale du Tibet unifié. Le palais impérial fut érigé à l’emplacement de l’actuel Potala. Au IX ème siècle, Lhassa fut délaissée et ce n’est qu’en 1642 avec la consécration du 5ème Daï Lama et la construction du Potola, que la ville retrouva son statut de centre administratif, politique et religieux du Tibet. Le palais du Potala, qui compte parmi les merveilles architecturales du monde, fut ainsi pendant plusieurs siècles le siège du gouvernement tibétain et la résidence d’hiver du Dalaï Lama. Au sein de ce vaste ensemble. Le palais blanc abritait les appartements du chef spirituel alors que les cérémonies religieuses se déroulaient dans le palais rouge. Toutefois le centre spirituel de la ville se trouve à 2km à l’Est du cœur de la cité, il s’agit du Grand Temple, (ou Johkang), haut lieu du bouddhisme tibétain dont les fondations sont attribuées au roi Songtsen Gampo mort en 649. A 3 km à l’Ouest se trouve le Norbulingka, ancienne résidence d’été des Dalaï Lama, dont le parc abrite plusieurs petits palais et chapelles.

 

 


Design © DJI pour kitgrafik.com